En contrepoint de ses aventures en solo, Laura Perrudin présente aujourd'hui son groupe DOKSHA.

     Quelque part entre un noise-jazz artisanal et une pop lumineuse teintée de neo-soul généreuse, la musique de DOKSHA est le joyeux bruit du groove et le joyeux groove du bruit.

     Ses textes en français et en anglais forment une anthologie de mini-récits d'anticipation, fortement marqués par l'avènement d'une société du selfie-spectacle décomplexé et de la surveillance embusquée.  Laura Perrudin trompe ses cauchemars en composant ses chansons-fictions avec une ironie absurde et colorée.

 

   Elle s'entoure pour cela de géniaux musiciens-bidouilleurs, dont les Shadoks de Jacques Rouxel n'auraient pas renié les instruments bricolo-acoustiques ou pirato-électriques.

Laura Perrudin - chant, harpe chromatique électrique, composition & textes

 

Thibault Florent - guitare électrique préparée

 

Gérald Chevillon / Fred Gastard - saxophone basse

 

Ronan Courty - contrebasse préparée

 

Arthur Hnatek / Simon Bernier – batterie


Ian Chang - participation à la composition des parties de batterie

Jérémy Rouault - Son

Thibaut Galmiche - Lumière